La Gestion de l'Agression en Laisse

par Suzanne Clothier
(reproduit avec l'autorisation de l'auteur)


 

Un problème de comportement commun, l’agression en laisse implique le maître et de l’éducation non-intentionnelle.  Voici comment résoudre le problème sans utiliser de l’agression de votre part.


Peut-être l’un des problèmes de comportement les plus gênants est un chien qui réagit agressivement en laisse, que ce soit vers d’autres chiens, d’autres animaux ou des personnes.  Souvent, ces chiens ne présentent aucune agression quand ils sont sans laisse.  Bien que déroutante pour les propriétaires, la différence entre le comportement sans laisse et en laisse offre un indice sur le problème ainsi que la solution.  Il faut reconnaître que l’agression en laisse implique toujours des signaux non-intentionnels du propriétaire qui créent un cercle vicieux.  Voici comment :


A un certain point, généralement à l’adolescence, le chien grogne, aboie, se jette sur ou claque des dents à un chien ou une personne.  Le propriétaire est surpris et gêné, et ne sais pas quoi faire.  Si ce n’est pas géré correctement, ça peut s’aggraver au fil du temps.


Naturellement, le propriétaire commence à anticiper toute situation qui pourrait déclencher ce comportement.  Il repère un chien qui approche ou une personne avant que le chien le voit, et resserre la laisse pour qu’il puisse mieux contrôler le chien, raidit sa posture et retient son souffle.  Le chien remarque le changement dans la tension de la laisse, la position du corps du propriétaire et la respiration, et commence à chercher pour voir ce qui inquiète le propriétaire, et dès qu’il le voit, il commence son comportement agressif.


Saviez-vous que la première étape dans l’éducation d’un chien d’attaque est de donner au chien quelque chose ou quelqu’un qu’il veut avoir, tout en tenant la laisse très serré et tendre la posture du corps pour exciter le chien tellement qu’il rentre dans un état plus agressif ?  Dans le cas de l’agression en laisse, le propriétaire empire la situation sans le vouloir, et le chien répond simplement à des signaux reçus par le propriétaire.


Que pouvez-vous faire pour résoudre le problème ?  Voici les bases :


Eduquer !  Prenez le temps d’apprendre la maîtrise de soi à votre chien et des commandes de base d’obéissance que vous pouvez renforcer, et félicitez son bon comportement.


Soyez vigilant des premiers signes.  Aucun chien ne passe toute sa vie dans un état agressif.  Apprenez le langage corporel que votre chien présente quand il est calme et détendue, et quels changements se produisent quand il commence à avoir une humeur plus agressive.  Surveillez les changements dans les oreilles, la tête et le port du cou, la forme des yeux et l’expression, les changements dans la gueule et les moustaches, le port de la queue et la posture générale.  Une intervention au premier signe d’un problème est plus efficace que d’essayer de faire face à l’agression dans son état complet.


Redirigez l’attention du chien.  En donnant un ordre qu’il connaît dans un ton gai et joyeux, vous pouvez rediriger l’attention du chien à travailler avec vous.  Si possible, changez de direction et éloignez-vous de la situation – le chien ne peut pas marcher rapidement avec vous et être agressif en même temps.


Changez la posture du corps, changez l’état émotionnel.  Le langage corporel n’est rien de plus que l’expression extérieure d’un état interne.  Il est possible de changer un état émotionnel en modifiant la posture du corps et vice-versa.  C’est pourquoi le conseil  « Tenez-vous droit, souriez et vous vous sentirez mieux » fonctionne réellement !  Dans le cas de l’agression, imaginez la difficulté d’être en colère si vous étiez assis dans un fauteuil confortable avec votre visage et votre tête détendue.


Avec un chien, vous pouvez changer physiquement la posture du corps, et ainsi décaler l’état émotionnel, en demandant simplement au chien de s’asseoir (une position neutre et non agressif) et en utilisant vos mains pour frotter les oreilles, la gueule, la tête et les poils du cou pour les remettre dans une position plus détendue.  Ce n’est pas caresser, et vous ne cherchez pas à rassurer le chien.  Concentrez-vous sur le changement de posture du corps en effectuant des mouvements fermes de vos mains en même temps que vous insistez que le chien reste assis calmement sans tension sur la laisse.  Cette technique très simple est étonnamment efficace.


Soyez conscient de votre respiration et la posture de votre corps.  Comme nous avons tendance à retenir notre souffle et donc tendre nos muscles quand on est nerveux (des faits qui n’échappent pas au chien), il est important de respirer d’une façon plus normale.  Le plus simple est soit de chanter ou de réciter au chien un conte de fée, comme Boucle d’Or et les Trois Ours.  Bien que cela semble ridicule, la débilité vous permet de rester très calme et détendu.  Comment pouvez-vous être tendu en parlant d’une blonde et trois ours dans la forêt ?


Gardez la laisse lâche.  N’oubliez pas que la tension sur la laisse encourage un comportement agressif.  Mettez le chien sous un ordre, comme « assis », utilisez la laisse pour l’aider si nécessaire,  puis desserrez immédiatement toute tension sur la laisse.  Cela ne signifie PAS de donner au chien la pleine liberté de la longueur de sa laisse – gardez une main sur la laisse dans une telle manière que, si nécessaire, vous pouvez rapidement le contrôler, mais ne mettez aucune tension sur la laisse.  Si le chien bouge de sa position, rappelez-lui tranquillement ce qu’il a été demandé de faire, et repositionnez-le.


Apprenez la différence entre l’agression et une réponse appropriée à l’impolitesse.  Beaucoup trop de chiens sont étiquetés comme étant agressif alors qu’en fait, ils répondent dans un mode canin parfaitement approprié à l’impolitesse.  Cela se produit généralement avec d’autres chiens dont les propriétaires leur permettent d’être très impoli parce qu’ils croient que leur chien veut tout simplement dire « bonjour » à votre chien.  Ce qui se passe réellement est une version canine d’un inconnu qui se précipite sur vous,  vous prend dans ses bras et vous embrasse !  Si vous criez sur une telle personne et le repoussez, vous seriez dans votre bon droit, et non considéré comme étant agressif.  Ne laissez pas votre chien être impoli, et essayez de le protéger de propriétaires bien intentionnés mais mal informés qui laissent leurs chiens être impolis.  (Pour plus d’informations à ce sujet, merci de lire mon article « Il Veut Juste Dire Bonjour ! »)


Crier n’égale pas assassiner !  Très peu de disputes canines donnent lieu à des blessures graves.  Bien que ce soit effrayant quand les chiens claquent des dents, grognent et aboient, n’oubliez pas que le comportement canin est principalement des gesticulations et menaces visant à éviter un conflit réel.  Tout comme vous pouvez lever votre voix lorsque vous êtes en colère, cela ne signifie pas que vous allez vous intensifiez vers une violence réelle.  Votre chien utilise son langage corporel et ses vocalisations de la même manière.  Si un conflit physique se produit, la plupart des chiens inhibent leurs morsures et infligent rarement de blessures graves.  En sachant cela vous pouvez vous permettre de rester calme et de ne pas imaginer le pire !

 

Copyright © 2013 par Suzanne Clothier. Utilisé avec la permission de Suzanne Clothier. Tous droits réservés. Pour plus d'informations sur Suzanne merci de visiter SuzanneClothier.com

-Retour