Les Marquages Blancs

La couleur blanche et les marquages blancs sont contrôlés par des allèles du locus S.  L'allèle dominant dans ce locus produit un chien avec une couleur solide et uni sans marquages blancs. Les marquages blancs sont génétiquement un peu plus compliqués. La raison en est que tout d'abord, plusieurs allèles blancs récessifs existent et ensuite parce que d'autres loci semblent influencer la répartition du blanc.

Le Irish Spotting (les marquages typiques de Lassie) est produit par l'allèle Si. C'est le seul type de marquage blanc reconnu chez le Berger Australien. Presque tous les Australiens de lignée show sont homozygotes pour cet allèle.

Blanc

L'allèle sp, appelé pinto ou pattern white, donne des marquages blancs très irréguliers. Un chien homozygote sera pinto, comme on voit chez certains chevaux.


Le dernier des allèles récessifs est sw et dans l’état homozygote cela donne un chien complètement blanc ou extrêmement pinto. Les Samoyèdes sont génétiquement homozygotes pour cet allèle, mais contrairement aux Australiens qui sont blancs, ils ont rarement des problèmes d'audition. La raison en est que ces chiens ne sont pas vraiment blancs, mais extrêmement dilués. La peau de ces chiens est noire, pas rose comme il le serait sur un Aussie blanc.

piebald

Les couleurs et les combinaisons de couleurs qui ne sont pas reconnues chez l'Aussie

Il n’y a pas une relation dominante/récessive clair entre ces allèles. Un chien hétérozygote exprimera les deux caractères dans le phénotype. Normalement, l'allèle qui provoque le phénotype avec moins de blanc sera plus largement exprimé que l'autre allèle. Lorsque les caractères des deux parents apparaissent dans le phénotype des descendants, les allèles sont appelés co-dominant, ce qui signifie qu'aucun des deux allèles n’est plus dominant que l'autre.

Pour rendre les choses un peu plus difficiles, les allèles mentionnés ci-dessus sont sous l'influence de gènes modificateurs. Ces gènes produisent un effet secondaire sur le phénotype en modifiant les caractères que les allèles d’autres loci expriment. Ils peuvent soit augmenter, soit diminuer les caractères en question. Ces gènes agissent en modifiant la répartition des tâches blanches et ils sont la raison principale pour laquelle l'individualité des marquages blancs existent.
 
Test de croisement hypothétique :
Ci-dessous est un test de croisement hypothétique, un schéma théorique de ce que peuvent ressembler  les chiots entre deux génotypes spécifique. Les portées dans la réalité ont souvent un aspect très différent, mais la moyenne de plusieurs portées sera centrée sur les génotypes ci-dessous. 

Test blanc

-Crédit photo: Anne-Lotte Prohl