Cancer Canin

par Dr. Deva Khalsa

Mai/juin 2011 Dogs Naturally Magazine
(reproduit avec l'autorisation de l'auteur)

cancer

Pour les amoureux de chiens, le cancer est la maladie la plus redoutée.  Aux États-Unis, le cancer est la principale cause de décès chez les chiens de plus de deux ans.  C’est vraiment significatif.  Sauf si une masse énorme sort visiblement de la peau, la plupart des cancers se développe de manière invisible, à l'intérieur du corps.  La plupart du temps, les tests sanguins routine sont normaux.   C’ est pourquoi on l'appelle le tueur silencieux.

Le potentiel  pour qu’un cancer se développe débute lorsque des dégâts d’agents cancérigènes endommagent et modifient l'ADN dans une cellule.  L'ADN endommagé attend, comme une graine sur le sol qui attend de l'eau, jusqu'à ce que les conditions qui favorisent la création d'une cellule cancéreuse soient parfaites.  Quand une cellule cancéreuse commence à se diviser, votre chien a un mécanisme intégré pour détruire la cellule et le forcer à s’autodétruire.  Le gène suppresseur de tumeurs p53 surveille les signaux biochimiques dans les cellules qui indiquent une mutation de l'ADN et que la division est en cours.  Le gène p53 ordonne la cellule soit de stopper le cycle de croissance ou de s’autodétruire.  L'exposition à des toxines et des virus (et dans certains cas, une prédisposition génétique),  peut endommager le gène p53, ce qui limite sa capacité à protéger le corps contre les cellules cancéreuses.

Une fois que le cancer prend pied, chaque type a son propre comportement spécial.  Certains excrètent des substances qui aident à se cacher du système immunitaire tandis que d'autres s‘encapsulent et deviennent ce qui pourrait être considéré comme quelque chose qui ressemble à une forme de vie individuelle.  Certaines formes sont très agressifs tandis que d'autres se développent lentement.  Le type de cancer que votre chien a devrait déterminer le protocole de traitement que vous choisissez.

Avec chaque décennie qui passe, le nombre et la concentration de substances cancérigènes dont nos chiens sont exposés  s’intensifie.  Aujourd'hui, l'exposition à des toxines et des substances cancérigènes est inévitable.  Même s’il est impossible d'éviter tous les cancérogènes, nous pouvons certainement travailler pour diminuer l’exposition de nos animaux de compagnie à ces toxines.

Il est important de se renseigner sur ce qui est dans l'environnement et comment nous pouvons éviter les cancérigènes. Une façon est de ne tout simplement pas acheter ni utiliser des produits cancérigènes sur nos chiens.  Dr Dobozy de l’Environmental Protection Agency (l'EPA), division des pesticides, stipule que l'un des effets dans le  laboratoire de fipronil dans Frontline est le cancer de la thyroïde ainsi que des hormones thyroïdiennes modifiées.  Bien que le fabricant crée l'impression que leur produit ne migre pas dans le corps, du fibronil radio-marqué a été constaté dans plusieurs organes et dans le gras de chiens testés et a également été excrété dans l'urine et les selles.

Bio Spot pour puces et tiques, Defend Exspot et Zodiac FleaTrol Spot On contiennent tous un ou deux des ingrédients actifs Perméthrine et/ou Pyriproxyfène.  La Perméthrine a été impliqué comme un insecticide cancérogène qui provoque le cancer du poumon et les tumeurs du foie chez les animaux de laboratoire.  L'exposition à un agent cancérigène se produit généralement pendant de nombreuses années avant que le cancer apparaît.  Souvent, il ne devient jamais une tumeur cancéreuse.  Imaginez à quel point les carcinogènes sont puissant pour créent le cancer sous plusieurs mois dans un environnement de laboratoire.

Je mentionne les produits ci-dessus par rapport au cancer car ils sont couramment utilisés.  Cela ne signifie pas que les nombreux produits que je ne mentionnent pas sont sûrs - malheureusement.  Selon le Center for Public Integrity, qui a recueilli des informations par le Freedom of Information Act, les pyréthrines (composés naturelles dans la plante de chrysanthème)  et les pyréthrinoïdes (l'homologue synthétique) ont provoqué le double des décès (1.600) de 2002 à 2007 par rapport aux  composés non pyréthrinoïdes.

Pour réduire le risque de cancer chez nos chiens, la première chose que nous pouvons faire est de trouver un bon produit naturel pour repousser les puces et les tiques, et de minimiser ou d'éliminer l'utilisation de ces insecticides toxiques.  Nous pouvons alors élargir nos horizons à des produits chimiques de pelouse, des désherbants, des herbicides et agents de nettoyage.  Prenez le temps de faire des recherches sur le web sur les assouplissants pour les sèches linges et les désodorisants pour la maison et vous découvrirez leurs ingrédients carcinogènes.   Je pense que vous serez très surpris. Si je parlais de tous les carcinogènes que nous et nos chiens rencontrent au quotidien, ce serait un article très long et déprimant.

Mais ce n’est pas tout. Un nombre croissant de recherches impliquent la castration et la stérilisation précoce dans l'augmentation des taux de cancer.  Dans une étude de 2002, il a été établi qu'il y avait un risque accru d'ostéosarcome chez le Rottweilers mâles et femelles stérilisées avant l'âge d’un an. Dans une autre étude, il a été montré que le risque de cancer des os chez les chiens de grande race stérilisés était le double de ceux des chiens qui n’étaient pas stérilisés.

Outre le cancer, la recherche indique que la suppression des organes sexuels chez les chiens mâles et femelles à un âge précoce peut causer la plaque de croissance à rester ouvert. En outre, une étude à l'Université Cornell a montré que des chiens mâles et femelles stérilisés à un âge précoce étaient plus enclins à la dysplasie de la hanche.

Quelques bonnes nouvelles: il y a maintenant un test qui permet de vérifier les marqueurs du cancer chez les chiens.  Onco Pet Diagnostic Service for Cancer in the Canine a lancé un nouveau test qui permet de détecter la présence de cancer avec environ 90% de sensibilité et 95% de spécificité. C’est impressionnant.  Selon l’entreprise, ce n’est pas cher et c’est précis.  Beaucoup de vétérinaires utilisent ces tests déjà ou participent dans les études.

Les propriétaires de chiens femelles sont conseillés de stériliser leurs chiennes avant les premières chaleurs pour éviter le cancer mammaire.  Dans mes 30 années de pratique, je n’ai jamais vu un de mes patients qui suit des soins holistiques développer un cancer mammaire même si j’ai eu de nombreux cas de cancer mammaire en tant que première visite.  En outre, je n’ai jamais trouvé cliniquement que la stérilisation pouvait réduire le risque de cancer de la prostate chez les chiens mâles.  Le Collège de médecine vétérinaire de l'Université du Michigan a fait une petite étude dans laquelle ils ont déclaré la même chose. L'incontinence urinaire, l'hypothyroïdie et une foule de problèmes de comportement ont également été associés à la stérilisation précoce.

Alors que certains cancers sont causés par des agents cancérigènes, d'autres sont causés par des virus.  Il est connu depuis longtemps que le Sarcome Félin Associé aux Vaccins est une tumeur maligne associée avec le vaccin FeLV ainsi que le vaccin contre la Rage, et qu’ils se produisent au niveau du site d'injection.  Les étudiants vétérinaires apprennent maintenant  à injecter ces vaccins dans la patte arrière des chats, de sorte que la jambe peut être amputée si une tumeur apparaît.

Lorsque votre chien se fait vacciner, vous obtenez beaucoup plus que ce que vous payez.  Les virus tués ainsi que les virus vivants qui causent des maladies chez d'autres espèces contaminent souvent le bouillon de vaccin, qui mène à l’histoire vrai qui suit.  Le Parvovirus était une maladie inconnue jusqu’à l’année 1980. Ensuite, il a éclaté en même temps au Japon, en Angleterre et aux États-Unis. Le virus de la Panleucopénie Féline avait été un contaminant dans le vaccin combiné pour chiens pendant un certain temps.  En 1980, il a sauté d’espèces, se changeant et infectant les chiens avec une nouvelle maladie appelée Parvovirus.  En fait, au cours de l’épidémie initiale, les vétérinaires utilisaient le vaccin de la Panleucopénie Féline pour protéger les chiens de cette nouvelle maladie.  Il serait tout aussi facile pour des virus qui causent des cancers chez les chats, encore une fois, de sauter d’espèces et de créer un cancer chez les chiens.  Qui sait, peut-être ça se passe déjà.

Certaines des mesures que vous pouvez prendre pour aider à réduire le risque de cancer dans vos chiens sont:

1. Réduire l'utilisation de produits antipuces et antitiques et trouvez des substituts naturels.
2. Maintenir votre pelouse avec des herbicides, insecticides et produits chimiques non-toxiques.
3. Faites des recherches  sur les détergents, assouplissants, savons et nettoyants que vous utilisez et commencez à utiliser des produits qui ne contiennent pas de substances cancérogènes.
4. Si vous devez stériliser votre chien, ne le faites pas trop jeune.  Je conseil d'attendre l’âge d’un an ou un an et demi.
5. Éliminez ou minimisez les vaccinations autant que possible.  Le titrage à partir d'un échantillon de sang est maintenant disponible si vous voulez vous assurer que votre chien a de l'immunité.

Heureusement pour nos chiens, ces précautions ne sont pas si difficiles à réaliser.  Mais ces étapes ne diminuent que les substances cancérigènes dont vous avez le contrôle: vous pouvez jamais éliminer tous les cancérogènes dans l'environnement de votre chien.  C’est pourquoi il est important d'apprendre plus sur les «trucs du métier» nutritionnels pour prévenir le cancer.  

This article is copyright of Dogs Naturally Magazine and reproduced with permission. To view more great articles, visit dogsnaturallymagazine.com