Le Mythe sur l'Éducation Canine

par Kathy Kawalec
(reproduit avec l'autorisation de l'auteur)

 

« L’éducation » est-elle vraiment la meilleure solution pour un chien qui se comporte mal ?

Ou ... est-ce la seule chose qui devrait être ÉVITÉ ?

Je pense à ces premiers cours d’éducation où j'ai été tellement émerveillé par la facilité de façonner les comportements chez mes chiens ... et à quel point mes chiens étaient incroyables en classe.

Et je me souviens de la culpabilité que j'ai ressentie lorsque mon chien n'a pas écouté dans la vie réelle et j'ai été enseigné par des éducateurs de chien bien intentionnés ...

On m'a dit : je devrais consacrer plus de temps à l’éducation tous les jours. Je devrais être plus cohérent. Je devrais obtenir un meilleur timing. Je devrais utiliser les récompenses que mon chien aimait mieux.

La chose folle est que l'idée derrière « plus d’éducation » est le plus grand mythe ...

Basé uniquement sur des études axées sur le comportement, qui ne considèrent PAS les autres facteurs cruciaux, cela nous met en échec.


LE PLUS GRAND MYTHE SUR L’ÉDUCATION DU CHIEN :

« Si seulement j'étais un meilleur éducateur, que je pouvais passer plus de temps à éduquer mon chien, les luttes avec mon chien seraient résolues ».

Je crois que, en tant que gens sérieux et engagés avec nos chiens, nous devons examiner où l’éducation des chiens fonctionne et où ce n'est pas le cas, afin que nous puissions continuer à grandir et à apprendre.

Nous devons faire face aux limites et chercher de meilleures solutions en tant que communauté de personnes passionnées qui aiment nos chiens, et continuons à nous éduquer ... nos chiens méritent cela.

Nous avons cette culture d’éducation de chien qui classe l’éducation dans l'un des deux camps :

PUNITIF ou POSITIF

Peu importe de quel côté de la route où se trouve la personne, il va dire : « C'est la seule façon qui fonctionne, et l'autre échoue misérablement ».

Donc, en tant qu'ami canin, vous vous demandez, « quelle méthode fonctionnera mieux pour moi et pour mon chien ? »

Maintenant, la raison pour laquelle nous avons toujours ce débat, à mon humble avis, c'est que nous posons la mauvaise question. Et, je vais revenir sur ce point ci-dessous.


Examinons rapidement le style Punitif de l’éducation des chiens :

Il utilise la Correction et la Contrainte. Si un chien fait un choix qui est incorrect selon l’éducateur, le chien est corrigé ou menacé de correction.

Malheureusement, cette méthode obtient des résultats rapides. La peur et la douleur sont de solides motivations. C'est pourquoi cette méthode est toujours utilisée par certains aujourd'hui.

Je ne sais pas pour vous, mais moi j'ai une réponse viscérale à cela, et je rêve d'un jour où cette méthode n’est qu’un souvenir lointain et désagréable.


Ensuite, nous avons le style de formation Positif.

C'est la méthode de choix pour ceux d'entre nous qui rejettent les méthodes punitives et coercitives.

Il utilise un « renforcement positif », ce qui signifie que le chien est récompensé pour avoir fait le bon choix. Les comportements indésirables, lorsqu'ils sont correctement gérés, disparaissent, et les comportements renforcés se transforment en habitudes.

Cette méthode a gagné en popularité au cours des 10 dernières années. Il nous a permis d'éduquer nos chiens de manière que nous et nos chiens se sentent mieux.

Mais, ce n'est pas facile pour tout le monde d'apprendre et d'utiliser correctement.

Pour beaucoup, il est difficile de maîtriser, de le faire correctement. Il existe une courbe d'apprentissage, et beaucoup d'outils à gérer, avec la laisse, le clicker, les friandises ou le jouet.

Le timing est difficile à maîtriser. Les étapes vers le but final ne sont souvent pas bien conçues.

Même avec des éducateurs expérimentés, lorsque le chien ne répond pas comme prévu, plus d’éducation est rajoutée.

Alors de plus en plus d’éducation est faite ...

Les chiens deviennent de plus en plus confus et s'efforcent de faire le choix qui leur procure ce qu'ils veulent.

Les chiens essaient toujours de trouver la combinaison magique, devenant de plus en plus frénétiques.

Ou s'arrêtent, s’éteignent, arrêtent d'essayer.

Si vous regardez honnêtement, vous pouvez voir autant d'exemples de formation positive (conditionnement opératoire) qui ne fonctionnent pas bien dans les circonstances de la vie réelle. Ils ne suffissent pas pour répondre à nos besoins ou aux besoins de nos chiens.

C'est un monde meilleur que l’éducation punitive, certes, mais ce n'est pas la fin. C'est un tremplin vers une meilleure façon.


Alors, qu'est-ce que l'avenir nous réserve pour nous et nos chiens ?

• Nous ne voulons pas corriger ou contraindre nos chiens.

• Nous ne voulons pas soudoyer nos chiens avec des friandises et des jouets.

• Il ne semble pas juste de traiter nos chiens comme s'ils sont « juste » des machines de reflexes conditionnées.


Ce que nous voulons, c'est ...

• Un chien qui aime être avec nous, et respectueux et qu’on aime passer du temps avec.

• Un chien qui aime écouter, et écoute même si vous n'avez pas de friandise ou de jouet.

• Un chien qui aime travailler, participer avec nous ... pour être notre coéquipier, notre partenaire.


La façon d'y arriver n'est pas grâce à l’éducation, mais grâce à un partenariat qui reconnaît que les chiens sont intelligents, émotifs et par conception, souhaitent se connecter avec nous de manière réelle.

Dans la recherche humaine, la science du comportement a été déplacée de côté par la science cognitive.

Et, la science moderne ouvre la voie à la prochaine génération d’éducation du chien.

Grâce à la neuroscience, nous savons maintenant que les émotions sont responsables de la régulation de chaque action que nous prenons.

La science cognitive reconnaît l'intelligence spécialisée de chaque espèce et des recherches ont montrés que les chiens ont un génie particulier quand il s'agit de comprendre les humains et ont une motivation naturelle pour coopérer avec nous.


Donc, nous sommes passés de croire que les chiens n'ont aucun sentiment ni émotion ...

... à l'intelligence et les émotions des chiens ne sont pas pertinents ...

... aux chiens sont motivés émotionnellement et ont une intelligence unique qui fait du partenariat avec les humains un mode de vie naturel.


OK, voici ma ligne de fond concernant l’éducation et ce grand mythe :

L’éducation des chiens évolue, comme il se doit. L’éducation positive est simplement un tremplin dans notre parcours. Prenons le meilleur de ce qui fonctionne et avancez vers la prochaine version.

Et au Mythe d'avoir besoin d'être un meilleur éducateur ou dresseur ... Je dis :

Vous avez des luttes avec votre chien PAS parce que VOUS n'êtes pas assez bon ...

>> c'est en raison des limites de la méthode d’éducation. <<


• Donc, si votre chien est réactif, distrait, inquiet ...

• Si votre chien ne réagit pas de la même façon aux expos ou concours qu’à la maison ...

• Si votre relationnel ne semble pas être aussi bon qu'il devrait être ...

• Et si vous avez mis le temps et l'effort, mais l’éducation ne fonctionne tout simplement pas ...

Que pouvez-vous faire au lieu de continuer avec cette même éducation qui vous échoue ?


Essayez ces 5 tactiques simples qui sont prouvées pour fonctionner dans la vie réelle (PAS simplement dans un cadre d’éducation)

1. Créez un partenariat fondamental avec votre chien ... celui qui repose sur la confiance, l'intelligence et le lien que vous partagez naturellement.

2. Apprenez à dialoguer véritablement, à communiquer en profondeur, en respectant l'intelligence émotionnelle et sociale innée de votre chien.

3. Soyez un leader affectueux et un guide pour votre chien ... menant par votre exemple avec un dialogue véritable et sincère.

4. Respectez votre chien en tant qu’être intelligent qui pense et ressent et ouvrez votre cœur pour former une connexion profonde et un flux de communication bidirectionnel.

5. Adoptez une mode de vie basé sur la construction de la relation et du partenariat qui encourage votre chien à être attentif et réactif et responsable d'apprendre à se comporter.


Oh, et souvenez-vous de cette question que j'ai mentionnée ?

Au lieu de vous demander :

« Quelle méthode d’éducation fonctionnera le mieux pour moi et pour mon chien ? »

Je crois que vous devriez vous demander :

« Comment puis-je apprendre à être le meilleur partenaire possible pour mon chien, afin que, ensemble, nous puissions atteindre notre véritable potentiel ? »

C'est un partenariat, pas une éducation, qui donne à vous et à votre chien l'inspiration et la motivation pour travailler à travers n'importe quel combat qui vous accompagne. Vous pouvez avoir une meilleure relation et des résultats décisifs avec moins d’éducation.

Les avantages du partenariat sont tout à fait incroyables et ce n’est pas étonnant que ça a changé ma propre vie et tant d'autres qui ont adopté une formation de partenariat comme mode de vie avec leurs chiens ...