Même Si...

par Suzanne Clothier
(reproduit avec l'autorisation de l'auteur)


Chacun d’entre nous peut apprécier ce qui pourrait exciter un chien, même au point de faire la sourde oreille à son maître.  Ça peut être un autre chien, des gens qui s’approchent, de la nourriture, des jouets, de la faune, un chat ou un écureuil, l’anticipation d’un événement heureux comme une ballade ou un cours.  Nous comprenons que le monde est plein de beaucoup de choses que nos chiens peuvent parfois trouver beaucoup plus intéressant qu’une conversation avec nous.

En fait, de nombreux maîtres excusent souvent l’excitabilité de leur chien.  « Oh, il devient tellement excité quand il voit un autre chien,  qu’il a vraiment besoin d’aller les voir pour dire bonjour ! » ou « Il adore venir en cours, et il est  tellement excité que ne je ne peux pas le contrôler ! » ou « A chaque fois qu’il voit un écureuil, il perd sa tête ! »

Lorsque les maîtres disent de telles choses, je sais que deux choses sont probablement vraies :

  1. Le maître comprend ces déclencheurs  de comportement excité, voir même incontrôlable.
  2. Le maître embrouille probablement le chien.

C’est bien que le maître comprend la motivation du chien.  Ce n’est pas si bien si l’empathie avec les sentiments du chien permet au chien d’agir de façon malpolie.  Soyez empathique aux besoins et aux désirs de votre chien.  Mais restez prudent quant à la façon dont vous laissez cette empathie créer des attentes imprécises pour votre chien.  Il peut accidentellement apprendre que s’il est excité de voir un chien, il sera autorisé à vous tirer droit vers un rencontre.  Souvent, le chien finit par être blâmé pour ne pas avoir une maitrise de soi.  En réalité, le maître doit simplement avoir et maintenir des règles claires, ainsi qu’apprendre à fournir des signaux d’autorisation explicites. 

Créez de la clarté dans vos attentes, qui vont l’aider à comprendre que vous reconnaissez ses besoins, mais qu’il doit attendre votre autorisation.  C’est ce que j’appelle une formation « Même si… ».  Il est incroyable de voir la rapidité que les chiens  étiquetés comme étant « ingérable » deviennent calme et très coopératif quand le maître établit des attentes claires.

Pratiquez la formation « Même si… » ainsi que la connexion partout.  Ce que le chien apprend par la pratique, l’expérience et une bonne formation est que « même si… », son travail consiste de rester connecter avec vous.

• Même si un chat vient de rentrer dans la pièce, reste connecté avec moi
• Même si tu vois ton meilleur ami à quatre pattes, reste connecté avec moi
• Même si cette gentille dame a des friandises dans sa poche…
• Même si ce monsieur vient de jeter une balle pour son chien…
• Même si nous sommes en route pour notre cours…

Quels sont vos moments spécifique « même si… » avec votre chien ?

 

 

Copyright © 2013 par Suzanne Clothier. Utilisé avec la permission de Suzanne Clothier. Tous droits réservés. Pour plus d'informations sur Suzanne merci de visiter SuzanneClothier.com

-Retour