Exercice de Rien du Tout


(reproduit avec l'autorisation de l'auteur)

 

Pour être un bon compagnon, 90% du temps d'un chien sera consacré à l'intérieur, avec un humain, ne faisant absolument rien. Ce n'est pas un mauvais propriétaire de chien : c'est une vie réelle. Toutes les minutes ne peuvent pas être consacrées à l'exercice et à l’entraînement. La plupart du temps d'un compagnon de chien est passé à l'intérieur sans absolument rien faire.

Entraînement :

Ce dont vous aurez besoin :

1. Une zone intérieure tranquille. S'il n'y a pas d’endroit tranquille disponible, une salle de bain fera l’affaire.
2. Une laisse
3. Une couverture ou un des serviettes à utiliser comme un lit

Objectif : apprendre au chien à s'installer, se détendre et faire une sieste en présence d'un être humain.

Comment l’entrainer :

  1. Amenez le chien dans votre zone intérieure tranquille.
  2. Placez la literie au pied de votre chaise ou de votre siège.
  3. Ramassez la laisse dans des plis soignés jusqu'à ce que la plupart soit pliée, en accordéon, entre vos mains, et vous tenez la laisse à environ 30 cm d'où la laisse rencontre le cou du chien, lui donnant très peu de place pour errer.
  4. Placez vos mains entre vos genoux et verrouillez vos genoux ensemble. Attendez et regardez dans l'espace.
  5. Ignorez TOUT ce que le chien fait. Heureusement, il ne peut pas faire beaucoup de choses. S'il essaie de sauter sur vous, il n'a pas assez de laisse pour aller très loin, et s'il mâche vos pieds ou vos chaussures, resserrez la laisse un peu jusqu'à ce qu'il arrête de mâcher, puis relâchez toute la partie de la laisse que vous avez resserré quand il a commencé à mâcher.
  6. Dès que le chien se couche, penchez-vous en avant, regardez-le avec amour, frottez la longueur de son dos lentement et fermement, et dites-lui qu'il est un « très, très bon chien ». S'il reste couché (je le doute pour les premières fois ...) ne le fais que pour le compte d'une seconde complète avant d'arrêter de le caresser et de revenir vous mettre dans une position assise. Je peux tout à fait garantir que, dès que vous vous penchez et que vous le touchez, le chien se lèvera et sera de nouveau turbulent. S'il le devient, remettez-vous immédiatement en position assise, gardez la laisse entre vos genoux et regardez au loin.
  7. Dès que le chien se couche de nouveau, et il le fera plus vite cette fois, répétez comme ci-dessus.
  8. Si et quand il RESTE bien installé, allongé et calme pendant que vous le caressez, et le reste encore après que vous vous asseyez et que vous arrêtiez de le caresser, abaissez-vous à nouveau et continuez de le caresser.
  9. Chaque fois que VOUS souhaitez terminer, attendez que le chien soit installé et dites « ok » dans une voix calme et tranquille, levez-vous et éloignez-vous.

Votre inclination sera de vouloir ignorer le chien quand il s'installe, car il semble que cela détruit le moment de calme. Ce n'est pas vrai. En fait, ce exactement la leçon que le chien doit apprendre.

La plupart des chiens ont passés une vie à attirer davantage d'attention pour avoir un mauvais comportement, comme être chassés lorsqu'ils volent un oreiller, ou criés dessus quand ils mâchent une chaussure, ou même touchés pour les empêcher de sauter ou de mâchouiller. La plupart des chiens n'ont jamais eu d'attention quand ils se comportaient correctement. La plupart des propriétaires sont tellement soulagés que leur chien qui est perpétuellement désobéissant est finalement en train de faire une sieste, qu’ils marchent sur la pointe des pieds autour de la maison et ignore le chien qui se comporte exactement comme ils le souhaitent.

Vous ne voulez pas caresser le chien en permanence pendant qu'il est couché. Essayez pendant une seconde, puis arrêtez et asseyez-vous. S'il reste, rebaissez-vous et répétez. Peu à peu, vous pouvez demander au chien de s'installer pour des périodes de plus en plus longues avant de recevoir votre attention. Parfois, on change l'attention donné avec un simple mot, « c'est très, très boooonnn chien », au lieu de toujours le toucher.

Résistez à la tentation de le sortir faire ses besoins ou de le faire courir avant de faire cet exercice. Les vrais chiens dans de véritables maisons réussies n'ont pas toujours la chance de soulager leurs vessies ou de se fatiguer avant de leur demander de s'installer et de n’absolument rien faire.

www.traintoadopt.com